internet-signalement.gouv.fr
signaler
 
Internet Prudent
Qu'est-ce que la prudence sur Internet ?
Etre prudent sur Internet, c'est d'abord ne pas avoir peur de tout. Pour détecter les pièges, il suffit souvent de se dire : « si un inconnu me disait ça dans la rue, est-ce que je le croirais ? » la prudence sur Internet, c'est aussi résister aux tentations du téléchargement illicite et se méfier du sentiment d'anonymat.
Qu'est-ce que le « scam » ?
Gardez la tête froide, il n'y a pas plus de miracles sur Internet que dans la vie courante. Si vous recevez un courrier d'un inconnu vous proposant une transaction financière, vous pouvez être sûr que c'est une arnaque, appelée « scam ». L'inconnu vous parle d'une importante somme (héritage, pot-de-vin, comptes tombés en déshérence, fonds à placer à l'étranger, etc.) et demande votre aide pour son transfert, en échange de quoi il vous offre un pourcentage sur la somme. Il finira par vous demander de lui envoyer une avance ou des frais quelconques (notaires, entreprises de sécurité, pots-de-vin...) Vous ne reverrez sans doute jamais votre argent.
Puis-je servir d'intermédiaire pour des paiements internationaux ?
Si vous êtes contacté pour ouvrir un compte bancaire en France afin de servir d'intermédiaire pour des transactions internationales, il y a de fortes chances pour que vous vous rendiez complice d'escroqueries de grande ampleur, par exemple des opérations de « phishing ». C'est puni de peines d'emprisonnement et d'amende très lourdes.
Est-ce risqué d'acheter des produits sur des sites de vente aux enchères ou de petites annonces ?
Avec un minimum de prudence, vous pouvez faire vos achats sur Internet sereinement. Sur les sites d’enchères en ligne, privilégiez les services de tiers de confiance proposés par les sites eux-mêmes, notamment pour les sommes importantes. Un tiers de confiance protège à la fois le vendeur et l'acheteur ; c'est un intermédiaire qui conserve le paiement de l'acheteur jusqu'à ce que le vendeur ait envoyé l'objet. Avant de le choisir, vérifiez les garanties qu’il offre en cas de litige. Soyez particulièrement méfiant lorsqu’un acheteur vous propose d’utiliser un service de transfert de fonds international ; ces services ne sont pas adaptés à ce type de transactions et doivent de préférence être utilisés entre personnes qui se connaissent. Enfin, méfiez-vous des annonces miraculeuses : les annonces proposant un prix anormalement bas, notamment pour les véhicules, sont souvent des escroqueries, même lorsque le vendeur est « bien noté » par le site de vente. Essayez toujours un véhicule avant de l’acheter. De façon générale, rencontrez le vendeur - ou l’acheteur - lorsque le montant de la vente est important.
Est-ce risqué de payer avec mon numéro de carte bancaire sur Internet ?
Ce n'est pas plus risqué que dans des magasins. Effectuez vos achats sur des sites connus, référencés par des magazines sérieux ou que vos amis ont l'habitude d'utiliser. Ainsi vous éviterez les mauvaises surprises.
Qu'est-ce que le « phishing » ?
C'est la « pêche aux victimes ». Des escrocs envoient des messages à un maximum d'internautes (des « spams ») en se faisant passer pour une banque. Ils invitent les destinataires à mettre à jour leurs comptes bancaires sur Internet en indiquant leur noms et mots de passe. En fait, ils les communiquent aux escrocs qui peuvent alors vider les comptes bancaires. Pour éviter de se faire piéger, quelques conseils simples :
  • ne jamais communiquer des données sensibles (numéro de carte bancaire, mot de passe) en cliquant sur un lien envoyé par courrier électronique.
  • toujours partir de la page d'accueil d'un site pour accéder aux autres pages, notamment celles où sont demandées des identifiants.
  • lors de la consultation de sites sécurisés (sites bancaires, par exemple), s'assurer de l'activation du cryptage des données (l'adresse du site doit commencer par https et non par http).
  • en cas de doute, prendre contact directement avec l'entreprise concernée (votre banque, votre fournisseur d'accès à l'internet, etc.)

Ai-je le droit d'utiliser le « peer to peer » ?
La plupart des films et musiques téléchargeables en peer-to-peer sont protégées par des droits d'auteur. En dehors des œuvres et logiciels libres de droits, télécharger constitue une contrefaçon, infraction punie de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende (article 321-1 du Code pénal). Cela prive les artistes du juste revenu de leur travail et cela nuit à la diversité de la création artistique, les « petits » artistes étant plus pénalisés que les autres.
Ma liberté d'expression me permet-elle de tout écrire ?
La liberté d'expression est un droit fondamental de tout citoyen. Internet est un outil formidable au service de ce droit. Mais cette liberté trouve ses limites dans le respect des autres. La loi définit ces limites. Elle interdit d'inciter à la haine raciale, ethnique, ou religieuse et de faire l'apologie de crimes de guerre. Elle proscrit les propos discriminatoires à raison d'orientations sexuelles ou d'un handicap. Elle interdit d'inciter à l'usage de produits stupéfiants. Le sentiment d'anonymat de l'Internet est trompeur ; les auteurs de tels propos peuvent être identifiés et s'exposent à de lourdes peines.
En savoir plus